Test – Wonder Boy: The Dragon’s Trap sur Switch

WonderBoyTheDragonsTrap-Wallpaper-01Développé par Lizardclub et édité par DotEmu (double cocorico), Wonder Boy: The Dragon’s Trap est sorti le 18 avril 2017 sur Nintendo Switch, PS4 et Xbox One. Version toute neuve du jeu du même nom sorti en 1989 sur Master System et PC Engine, le jeu nous propose ici l’aventure sous un nouvel angle avec des graphismes cartoon de qualité et une actualisation des musiques de l’époque, un remaster qui sur le papier s’annonce très bon.

Dès le début du jeu, trois niveaux de difficulté nous sont proposés et si vous connaissez le jeu original, vous savez que c’est un choix primordial car il est aussi connu pour être plutôt difficile. Plus haut, je vous parlais des graphismes remis au goût du jour, il faut savoir qu’à tout moment il est possible de passer de ces nouveaux visuels aux anciens en appuyant simplement sur une touche. Mais ce n’est pas tout puisque, dans le menu pause, il est également possible de choisir si vous voulez jouer avec les musiques et les bruitages d’époque ou leurs nouvelles versions, vous pouvez tout mixer à votre guise en fonction de vos préférences. Personnellement, le travail réalisé sur les graphismes est tellement bon que j’ai eu du mal à repasser sur les graphismes 8 bits sauf pour voir à quoi ressemblent les différents ennemis durant quelques secondes.

Wonder Boy The Dragons Trap screenPour ceux qui ne connaissent pas le jeu d’origine, c’est un jeu de plateforme où l’on peut se déplacer librement. Après chaque boss, notre personnage change de forme (6 sont disponibles, allant du dragon à la souris en passant par … un zora (?)) et l’on troque de cette manière d’anciennes capacités pour de nouvelles. Ainsi, de nouvelles zones deviennent accessibles mais il devient impossible de revenir dans certaines zones. Le jeu offre aussi la possibilité d’acheter des pièces d’équipement, augmentant le niveau d’attaque ou de défense de notre avatar tout en permettant également d’obtenir d’autres aptitudes qui ne se perdent pas en changeant de forme. Pas plus d’informations qu’à l’époque, il vous faudra se débrouiller, découvrir le monde par soi même et apprendre de ses erreurs mais le jeu en vaut la chandelle.

Les + :

  • Les graphismes
  • Le chara-design qui est superbe(mention spéciale pour les boss)
  • La musique
  • L’ambiance
  • Le « switch » possible entre récent et rétro
  • Les différents niveaux de difficultés

Les – :

  • le manque d’aide pour les novices de ce genre de jeux
  • l’absence de version boîte chez nous
  • et c’est tout 🙂

Bilan : à 20€ foncez sans hésiter !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s